Application World Opinions

Les banques alimentaires espagnoles affectées par la hausse des prix des denrées

 

En Espagne, l'inflation dépasse désormais 10%, et elle ne concerne pas seulement l'énergie. Les prix des aliments ont aussi flambé et cela affecte les banques alimentaires, dont dépendent 1,5 million de personnes en Espagne.

À Cadix, au sud-ouest de l'Andalousie, le chômage atteint des records. Près d'un quart de la population en est dépendante, dans une région où ni la pêche ni la sidérurgie navale ne fournissent du travail. Ainsi, environ 30'000 foyers s'appuient sur la banque alimentaire pour se nourrir.

Or, le panier-type de l'indice des prix à la consommation (IPC) est devenu 11,6% plus cher sur un an. Oeufs, viande, pâtes: tous les aliments de première nécessité ont vu leurs prix augmenter. Conséquence directe, les dons aux banques alimentaires ont baissé de 20 à 30% ces derniers mois, obligeant les bénévoles à trouver des alternatives pour récupérer de la nourriture.

Inquiétudes pour la suite

"Nous allons voir les boutiques ou les marchés qui sont une bonne source pour se procurer des aliments. Et on essaye de ne pas le faire savoir à celles et ceux qui viennent ici, car ils ont déjà beaucoup de problèmes à gérer", explique une bénévole.

La région souffre également de la baisse du pouvoir d'achat généralisée en Europe, par le biais de l'industrie touristique. "Les touristes viennent beaucoup par ici, mais c’est comme tout le monde, ils veulent dépenser le moins possible. On l'a bien vu cet été, personne ne sait comment vont être les mois prochains", confie José, qui tient un attelage de cheval devant la cathédrale de Cadix.

En parallèle de la diminution des dons, la demande risque donc d'être plus importante. Pour cet hiver, les banques alimentaires de tout le pays estiment qu'il pourrait y avoir entre 20 et 30% de bénéficiaires supplémentaires.

World Opinions / Agences

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال