Application World Opinions

Le monde disparu de la Balkanatolie, le troisième continent eurasiatique

 

Il y a 50 millions d'années, les Balkans et l'Anatolie étaient séparés de l'Europe et de l'Asie. Le territoire formait un sous-continent indépendant avec sa faune particulière, endémique. Un univers envolé qu'une équipe internationale de scientifiques dirigée par le CNRS met au jour petit à petit.

Du Caucase actuel, en passant par l'Anatolie, les Balkans, la Turquie, la Hongrie et jusqu'à la Suisse... à l'époque, les Alpes n'existaient pas. Un troisième continent eurasiatique! Une région de basses terres, baptisée la Balkanatolie, se situait au milieu de l'océan Néothétys qui séparait alors l'Afrique, l'Europe occidentale et l'Asie orientale, durant l'Eocène, une période allant de 55 à 34 millions d'années.

La Balkanatolie possédait sa faune endémique, très différente de celle qui peuplait les autres endroits du monde. Les forêts européennes, de type tropical à subtropical, abritaient par exemple des paléothères, un groupe éteint lointainement apparenté aux chevaux actuels, ressemblant aux tapirs, ou encore de gros mammifères herbivores similaires à des hippopotames, les embrithopodes.

Lorsque cet océan s'est refermé, ce territoire a joué un rôle capital dans l'arrivée des mammifères asiatiques jusqu'en Europe actuelle, en formant une sorte de pont pour les espèces qui ont remplacé la faune existante.

"Ce sous-continent se présentait sous la forme d'un archipel, avant qu'il ne devienne complètement accrété à l'Asie, avec des îles plus ou moins grandes, qui n'étaient pas reliées entre elles", décrit Grégoire Métais, paléontologue CNRS au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris et coauteur de la recherche qui sera publiée en mars dans Earth Science Reviews.

"Pour donner une image actuelle, on avait un peu une configuration qu'on a actuellement en Indonésie, avec des îles séparées par des bassins profonds, comme les Célèbes ou Sumatra". Avec une faune endémique: "Un assemblage de mammifères tout à fait particuliers, qui étaient uniques à cette région, qui n'avaient pas d'équivalent ni en Asie, ni en Europe, ni en Afrique".

Outre les paléothères et les embrithopodes, on trouvait en Europe occidentale actuelle des primates tout à fait particuliers: "On les appelle les Adapidae. Ils sont lointainement apparentés aux formes qu'on trouve jusqu'à récemment à Madagascar. Il y avait aussi toute une panoplie de mammifères de type tropicaux", note-t-il au micro de CQFD..

World Opinions - RTS info

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال