Application World Opinions

Démocratie. Aux États-Unis, le prochain coup d’État de Trump a déjà commencé

 Le magazine The Atlantic consacre sa une à la menace d’un coup de force de l’ancien président, qui se prépare activement pour revenir à la Maison-Blanche par tous les moyens en 2024.

“Le 6 janvier n’était qu’un entraînement”, titre le prestigieux mensuel The Atlantic en couverture de son numéro de janvier-février. Une référence à l’invasion du Capitole à Washington, le 6 janvier 2021, par des partisans du président Donald Trump, défait par Joe Biden lors de l’élection de novembre 2020.

Le magazine publie un article fleuve, mis en ligne sous le titre : “Le prochain coup d’État de Trump a déjà commencé.” Son auteur, le journaliste Barton Gellman, avait déjà signé, avant le scrutin de 2020, un article alertant sur le risque d’un événement “tout à fait hors norme”. Cet événement extraordinaire a bien eu lieu et “le système [politique] a tenu, mais de peu”, écrit le directeur de la rédaction, Jeffrey Golberg.

L’investiture du président Biden n’a en rien atténué la menace, comme beaucoup l’espéraient. Aujourd’hui, poursuit le directeur du magazine, “nous sommes proches – plus proches que la plupart d’entre nous n’auraient jamais cru – de perdre non seulement notre démocratie mais ce qu’il nous reste d’une compréhension partagée de la réalité”.

“Ils agissent déjà”

Au sens étroit, explique Barton Gellman, “la prochaine tentative de renverser le résultat d’une élection nationale ne sera peut-être pas un coup d’État. Elle dépendra plus de la subversion que de la violence, même si les deux auront leur part. Si le complot réussit, les voix des électeurs américains ne décideront pas du président en 2024. Des milliers de votes seront écartés, voire des millions..

Freedom1 / Le magazine The Atlantic 

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال