Application World Opinions

L’UE doit condamner l’Égypte pour ses violations des droits humains

 

Les dirigeant·e·s européens font passer les intérêts à court terme avant les droits humains en soutenant le gouvernement égyptien alors qu’il continue ses attaques contre les droits humains, a déclaré Amnesty International vendredi 17 juin 2022, en amont de la réunion du Conseil d’association UE-Égypte qui se tiendra les dimanche 19 juin et lundi 20 juin 2022.

« Les dirigeant·e·s des pays de l’Union européenne (UE) rencontreront le ministre égyptien des Affaires étrangères pour discuter du renforcement des liens et de l’apport d’un soutien politique et financier au gouvernement égyptien, qui incarcère arbitrairement des milliers d’opposant·e·s et de voix critiques dans des conditions inhumaines et qui étouffe la société civile, tandis que les tribunaux égyptiens ont rendu le plus de condamnations à mort à travers le monde pour l’année 2021 », a déclaré Hussein Baoumi, chercheur sur l’Égypte à Amnesty International.

« Les dirigeant·e·s européens prétendent qu’ils se soucient des droits humains, mais le silence de la présidente Ursula Von Der Leyen sur l’escalade de la répression au cours de sa dernière visite en Égypte laisse penser le contraire. Garder le silence ou faire état de préoccupations dans des termes faibles et alambiqués ne suffit pas pour aider les personnes qui se languissent injustement dans les prisons égyptiennes.

« L’UE doit immédiatement condamner les violations de l’Égypte et mettre les droits humains au cœur des discussions sur les relations entre l’UE et l’Égypte, et ce d’autant plus que le pays se prépare à accueillir la COP27. Les dirigeant·e·s européens doivent appeler les autorités égyptiennes à libérer les personnes détenues arbitrairement, à mettre fin à la répression de la société civile et à respecter le droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique. »

Complément d’information

Le dimanche 19 juin 2022, les dirigeant·e·s de l’UE rencontreront le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry au Luxembourg pour discuter des périmètres de coopération prioritaires pour les cinq prochaines années. Lundi 20 juin 2022, 27 ministres des Affaires étrangères de l’UE rencontreront à nouveau Sameh Shoukry pour discuter de la conférence de l’ONU sur le changement climatique de 2022 (COP27), qui se tiendra en Égypte dans la ville de Charm El Cheikh du 7 au 18 novembre 2022.

Amnesty International et des ONG partenaires ont envoyé une lettre aux dirigeant·e·s de l’UE en amont du Conseil d’association UE-Égypte afin de faire part de nos préoccupations concernant le bilan de l’Égypte en matière de droits humains. L’organisation a également publié son analyse des barrières à une participation réelle de la société civile à la COP27 et a émis des recommandations pour veiller à ce que le succès de la conférence ne soit pas compromis par les politiques répressives de l’Égypte.

World Opinions + Amnesty International + ONG

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال